Le gérant d’un hôtel de passe faisait payer 2000 frs à ses amis pour guetter les couples en action




C’était une sorte de salle de cinéma pour adulte avec la particularité que les acteurs étaient des clients qui venaient passer quelques bons moments dans cet hôtel. Le gérant avait percé des trous invisibles aux murs de toutes les chambres au plus grand plaisir de ses amis qui vraisemblablement avaient pris goût.

Pendant son audition au commissariat après son arrestation, le gérant prétend être envoûté et accuse l’un de ses amis qui aurait eu cette idée. Selon lui, au départ, c’était juste une curiosité qui a pris la forme d’un business à cause de cet ami.

En passant devant l’une des chambres une nuit, il a été marqué par les gémissements d’une cliente et a voulu coûte que coûte vive en live cette scène. C’est après commenté ce moment à son ami que ce dernier lui aurait suggéré l’idée de percer des trous à toutes les chambres.




La nouvelle a couru entre ses amis et il a commencé à les faire payer. Chaque soir, ils affluaient vers l’hôtel pour faire plaisir à leurs yeux. Les plus incrédules de ses amis ont même eu des rapports sexuels avec des clientes qu’ils ont reconnu en procédant au chantage.

C’est un lieutenant de police qui passait quelques moments avec sa maîtresse qui a mis fin à cette mésaventure du gérant. Ceux qui le guettaient n’ont pas supporter aux gémissements de la femme et ont éclaté de rire, attirant son attention.




Licencié, et détenu pendant quelques jours, Charles D, traîne dans les rues de Lusaka, à la recherche d’un autre travail.

Avec autre presse

Laisser un commentaire