Kenya : un homme viole a mort deux chèvres

LES CHÈVRES SUCCOMBENT À LEURS BLESSURES

Un homme a été accusé d’avoir violé deux chèvres appartenant à ses voisins, au Kenya. Âgé de 35 ans, il les aurait traînées dans une zone buissonneuse peu empruntée, samedi dernier. Malheureusement, les animaux ont succombé à leurs blessures, quelques heures après les rapports sexuels.

Selon BBC Afrique, l’affaire a été mise en délibéré au 29 janvier prochain. La justice kényane prévoit une peine de prison de 14 ans pour toute personne coupable d’actes sexuels avec un animal.

LES CARCASSES SONT PRÉSENTÉES COMME PREUVE

Pour corroborer ses propos, le procureur a présenté la carcasse des chèvres comme preuve devant la cour de Kangundo, à l’est de la capitale Nairobi. Toutefois, l’accusé a été libéré sous caution après avoir plaidé non coupable.

Les images des deux chèvres mortes ont provoqué l’indignation des Kényans sur les réseaux sociaux. La plupart ont condamné l’acte inhumain.

Laisser un commentaire