Interdit d’accès à la mosquée pour avoir promis la bagarre aux gens après le ramadan




L’Islam est une religion de paix lui a rappelé l’Imam devant d’autres fidèles. Un musulman au nom de Sidi a été interdit d’accès à la mosquée de Ouenzé à Brazzaville au Congo. Pendant le mois de ramadan, il avait menacé de frapper plusieurs personnes avec lesquelles, il était en conflit après le carême. «  je ne veux pas gâter mon carême, je vais bien régler vos comptes à partir du 6 juin »

Pays à majorité chrétienne et animiste, et officiellement Laïc, le Congo Brazzaville, par sa tolérance religieuse compte un grand nombre de mosquées à Pointe-Noire et Brazzaville, les deux plus grandes villes. La cohabitation entre chrétiens et musulmans ( majoritairement ressortissants d’Afrique de l’Ouest) est sans heurts.




A Poto-Poto, par exemple, on compte plus de cinq mosquées dont la plus grande est celle du quartier beaux-parents ou quartier sénégalais. Mais, à celle de Ouenzé que son Imam a pris une décision qui a surpris tout le monde. Il a interdit l’accès à un fidèle trop belliqueux.

Sidi, ce fidèle, qui est Sénégalo-Guinéen, a menacé plus d’une personne de représailles après le mois de ramadan. L’une de ses victimes, qu’il a croisé sur l’avenue de la paix à Poto Poto, a été violentée par un policier congolais ,et ami de Sidi. Il est passé par le Congolais Chrétien pour ne pas gâter son carême.

A chaque fois, qu’il réclamait une dette à ses débiteurs, Sidi disait être compréhensif à cause du mois de ramadan, et qu’à partir du 6 juin, il devrait adopter une autre attitude. Des plaintes qui sont arrivées aux oreilles de son Imam qui lui a tiré les oreilles. Mais, la réitération des plaintes à pousser à bout le sage Imam.




Après une concertation, il a été décidé l’interdiction formelle d’accès à la mosquée de Sidi jusqu’à nouvel ordre. Pour l’Imam, un musulman ne résout pas ses différents avec ses frères par la violence.

Qu’il était inadmissible que Sidi qui est assidu à la prière s’excuse du mois de ramadan pour renvoyer à sa fin les règlements de compte. Sidi a demandé l’intervention des sages de la mosquée qui étudient encore sa pétition.

Chancy Kiba

1 réflexion au sujet de “Interdit d’accès à la mosquée pour avoir promis la bagarre aux gens après le ramadan

Laisser un commentaire