France: une infirmière voit sa naturalisation refusée car elle travaille trop




Samira, une infirmière de 45 ans, cumule deux emplois. Une situation qui ne convient pas aux services de l’immigration, qui ont refusé à cette mère célibataire de 3 enfants son passeport français.

« Jai 45 ans, rien ne m’empêche de travailler. Moi je suis contente de vivre comme ça ». Samira, une infirmière libanaise a été recrutée pour venir travailler en France il y a 18 ans. Mais lorsqu’elle a demandé sa naturalisation, la préfecture du Val-de-Marne lui a opposé un refus le mois dernier. La raison : cette maman célibataire de 3 enfants travaille trop. 

« J’ai envie de gagner plus, pourquoi m’asseoir ? J’adore ce métier« , explique celle qui cumule deux emplois et 53 heures de travail par semaine. C’est pour que sa fille puisse partir en voyage scolaire avec un passeport français qu’elle avait demandé sa naturalisation il y a un an.

Mais la réponse reçue il y a quelques semaines n’est pas celle qu’elle attendait. « J’avoue, j’étais un peu choquée quand j’ai lu ce qui était écrit dans la lettre« , confie-t-elle. « D’après la préfecture, on a le droit à 44 heures de travail par semaine, pas plus ».




« J’étais limite fière, je ne demande pas d’aide à l’État, on paie nos impôts jusqu’au dernier sou. C’est d’ailleurs comme ça qu’ils ont bien compris que j’avais plusieurs métiers. Je déclare tout et je n’ai pas envie de sentir que je suis quelqu’un qui a fait quelque chose de mal, ou que je suis hors-la-loi », affirme Samira. À la suite de ce refus, elle compte faire appel de la décision et a envoyé une lettre au ministère de l’Intérieur, en espérant faire réparer ce qui pour elle reste une injustice.

Par RTL

Catégories Monde

Laisser un commentaire